Être confronté à des clients qui ont une grande difficulté à payer leurs factures devient très courant récemment. Néanmoins, pour régler ce litige, rien de plus efficace que d’entamer un recouvrement. Pour ce faire, voici quelques conseils.

Rédiger des lettres de relance et des rappels

factures non payéesL’étape fondamentale dans les procédures de recouvrement de facture impayée est avant tout le rappel au client. Comment s’y prendre ? Rien de plus simple qu’un petit coup de téléphone, envoyer un email ou même rédiger une lettre de relance. En effectuant cette démarche, vous et votre débiteur aurez la possibilité de se négocier et d’arranger les paiements à l’amiable en fonction de vos ententes. Généralement, il est autorisé pour le créditeur d’effectuer des visites auprès de l’entreprise concernée pour pouvoir suivre de près l’avancement de leur requête. Il est également possible de relancer la requête deux fois avant de prendre une autre initiative.

Recourir à une mise en demeure dans le recouvrement d’une facture impayée

Dans le cas où le client ne donne aucune réponse aux relances, il est envisageable d’établir une lettre de mise en demeure. Cette dernière est beaucoup plus stricte et plus sérieuse que la relance. En effet, elle consiste à avertir le non-payeur de ses actes de sorte qu’il paie ses factures dans les délais stipulés dans votre courrier, sinon la situation peut aller loin, voire même jusqu’au niveau judiciaire. En revanche, cette initiative doit être envoyé en recommandé à la personne concernée et est impérativement obligatoire si vous convoitez de présenter votre situation auprès d’une institution juridique.

Le recouvrement judiciaire : l’étape cruciale pour le paiement rapide des factures

Dans la plupart du temps, de crainte de perdre leur réputation et de nuire à leur carrière, les mauvais payeurs réagissent après une mise en demeure. Cependant, si ce n’est pas votre cas, il est temps de consulter un expert juridique, comme un avocat, un huissier ou un organisme spécialiste en recouvrement. Ces derniers vont vous conseiller sur les procédures administratives à effectuer pour la condamnation de votre client devant la justice, comme l’injonction de payer, l’assignation…